Ma visite à Lascaux IV

   Je vais tout d'abord remonter quelques années en arrière pour parler de ma première visite à Lascaux II.

   En déplacement en Corrèze je m'étais aperçue par hasard que Lascaux se trouvait à seulement quelques Km de l'endroit où je me trouvais et comme je n'avais rien prévu, j'ai pris la direction de Montignac.

   J'ai découvert un bâtiment discret au milieu d'une forêt et je suis descendue dans le premier fac-similé de la grotte originale. Un guide nous a fourni quelques explications sur la découverte de Lascaux et nous a donné des informations sur les hommes qui ont décoré ses parois ; à cette époque on parlait de 17 000 ans avant notre ère.

   Habitués à l'obscurité nous sommes entrés dans la salle dite des taureaux ; à partir de ce moment j'avoue que j'ai complètement oublié qu'il s'agissait d'une reproduction et l'émotion qui m'a envahie a été immense.

   Toutes ces couleurs, cette abondance d'animaux se superposant, l'impression de mouvement qui se dégageait des scènes représentées, les détails des représentations, l'utilisation du relief du support pour donner forme aux animaux, l'effet de perspective, tout me surprenait et m'éblouissait.

   J'y suis retournée ensuite plusieurs fois lorsque je suis venue vivre dans le Lot et que j'y ai emmené ma famille et les amis qui venaient nous rendre visite et à chaque fois j'ai ressenti la même émotion et une complète admiration pour les auteurs de ces merveilles.

   Aujourd'hui 4 mois après l'ouverture de Lascaux IV, j'ai enfin repris le chemin de Montignac....

 

   Entre temps, j'avais eu l'occasion de visiter Altamira en Cantabrie et n'avais pas ressenti la même émotion car les installations de sécurité (rampes, garde-fou) empêchaient, pour moi, la magie d'opérer.

 

   C'est donc avec un peu d'apprehension que je me suis rendue sur le nouveau site pas encore complètement aménagé (il a été ouvert en décembre et  les plantations sur les abords ne sont pas terminées) mais il y a de très grands parkings ; une grande esplanade  conduit au bâtiment métallique qui suit la forme de la colline à laquelle il s'adosse.

Gîte Le Vieux Frêne : Visite à lascaux IV 19 avril 2017
Gîte Le Vieux Frêne : Visite à lascaux IV 19 avril 2017

   On pénètre dans le hall d'accueil spacieux où la signalisation est claire ; malgré la foule, on ne s'y bouscule pas. Des sièges sont à la disposition des personnes qui attendent l'heure de leur visite.

   Comme nous étions en avance, on a fait quelques achats dans la boutique dont le thème unique est Lascaux et la préhistoire : de quoi satisfaire Margaux et sa grand'mère.

   Partis depuis presque 2 h, un passage aux toilettes s'est avéré nécessaire : impéccables.

   Toutes les 6 mn les guides appellent les visiteurs dans la langue de leur visite.

   A l'heure Inscrite sur nos billets, ce fut notre tour.On nous a  distibué des tablettes et des écouteurs. Dans notre groupe de 36 personnes, seules 4 avaient des écouteurs qui fonctionnaient, notre guide a donc décidé de nous parler en direct !

   Je ne vais pas décrire ma visite en détail car je veux vous laisser le plaisir de la découverte.

   Je vous délivre mes impressions à chaud.

   Dans la première salle les paroles de notre guide et de celle du groupe précédent se mélangeaient et sans les écouteurs, il n'était pas facile de comprendre.

   Faute de rodage que l'on devrait s'empresser de résoudre si l'on ne veut pas recevoir une foule de réclamations

   Puis on est passé dans la salle des taureaux. j'ai ressenti moins d'émotions que lors de mes visites à Lascaux II, j'en attibue la cause à la lumière un peu forte et aux dispositifs de sécurité comme à Altamira.

   Quant à la qualité des dessins on ne peut qu'être admiratif tant à l'égard des artistes primitifs que de ceux qui ont reproduits les scènes.

   On passe ensuite dans le boyau couvert de peintures sur les parois et le plafond mais on ne fait qu'apercevoir la tête du cheval renversé car on oblique vers un autre boyau couvert de gravures

et de quelques dessins dont deux vaches dont le corps m'a fait penser à un patchwork.

   Le puits a été reproduit mais on n'y a pas accès et pour cause.

   Qu'à cela ne tienne, on verra quand même la seule reproduction humaine de la grotte.

   Notre guide nous laisse continuer la visite seuls.

   C'est maintenant que Lascaux IV révèle son originalité :

   Grâce à la tablette, on s'approche de près de certains lieux que l'on vient de visiter et qui ont été reproduits partiellement, on a tout loisir d'observer les parois en détails s'en approchant à volonté et l'on reçoit des explications dans les écouteurs et par l'intermédiaire de la tablette de tous les points qui nous intéressent particulièrement.

   Il s'agit d'une visite personnalisée grâce aux techniques modernes que j'ai particulièrement appréciée.

   C'est ainsi qu'on est transporté dans le puits et qu'on peut enfin voir cet homme si surprenant et ses trois compagnons animaux. Les gravures que je n'avais pas beaucoup distinguées me sont apparues soulignées par des effets de lumière....

   Lorsque j'étais un peu perdue par le fonctionnement de la tablette, des guides répondaient gentiment à mes questions.

   Il a fallu quitter ce qu'on appelle l'atelier car l'heure tournait mais j'y serais bien restée encore.

   Un film en 3D m'a attirée car on m'avait dit que l'on y voyait le couloir des félins mais je les ai à peine aperçus.

   D'autres animations s'offraient encore à moi comme le théâtre de l'art pariétal et la galerie de l'imaginaire que je n'ai pas vus. Ce sera pour ma prochaine visite.

  En 30 ans, j'ai eu des guides très intéressants, d'autres un peu moins, certains laissant planer le mystère sur l'origine de ces oeuvres, d'autres plus présomptueux donnant des explications contredites lors de la visite suivante. Je suis descendue pour découvrir Lascaux II, maintenant on monte pour visiter Lascaux IV. On disait que ces dessins avaient 17 000 ans maintenant on pense qu'ils en ont 20 000 mais, le secret de la grotte n'a pas encore été révélé et c'est très bien ainsi pour moi.

   Admirer et découvrir de nouveaux détails à chacune de mes visites est déjà un plaisir immense.

   A votre tour de profiter de ce trésor de la préhistoire !

Le 19 septembre 2018

26°c

 

      Pour nous écrire :

      Annie et Robert DELGORGE

      Les Cassayres

      46350 LOUPIAC

 

       Tél :   +33 (0)5 65 37 08 43

 

       Courriel 

      annie.robert.delgorge@wanadoo.fr

 

Location de vacances dans le Lot